La revue des littératures pulp
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je suis une légende (tu parles !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayec

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 43
Localisation : La Comté
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Je suis une légende (tu parles !)   Dim 30 Déc - 22:57

Il devrait être interdit aux éditeurs de faire figurer l’affiche du film Je suis une légende sur le livre de Matheson. Ces deux œuvres ne se ressemblent que partiellement. Et je suis gentil en disant partiellement.
Je suis sorti franchement énervé du cinéma.
Bon, on pourrait dire que le début du film, voire même les 2/3 sont corrects. J’étais même agréablement surpris que pour un blockbuster de cette trempe, le réalisateur ose la lenteur, la redite dans les situations (les journées, fatalement, de ce pauvre Neville se ressemblent dans cette immuable solitude), et l’effroi s’installe sûrement lorsque la nuit vient. Je passais outre les tentatives spectaculaires d’explications (Manhattan en quarantaine, l’armée, la destruction des ponts…), je passais outre ce héros qui ne sombrait pas, ce « lieutenant-colonel génie de la recherche » faisant de la musculation, priant Dieu avec sa femme et sa fille (songeant évidemment au Neville de Matheson qui se bourrait la gueule et matait le cul des femmes vampires avec désespoir)… Il faut préciser qu’à la différence du livre, les vampires ici ne savent pas où habite Neville. Première surprise, et première déception. Pas d’ancien voisin beuglant « Sors de là, Neville ! ».
Les vampires apparaissent donc peu, et font un temps assez peur, car pratiquement invisibles. La scène dans le souterrain est très bonne. En revanche, pourquoi constamment montrer ces vampires en train de hurler, tels des avatars de la Momie ? A force, et au fur et à mesure qu’on les découvre, ils deviennent fatiguant et complètement inintéressants.
Je crois que j’aurais pu accepter tout cela s’il n’y avait pas eu la fin. Bon dieu, jusqu’à l’arrivée de la nana, j’ai continué à y croire. J’ai pensé qu’elle était celle du livre, cette salope d’espionne qui finit par perdre Neville. Mais voilà, mes pires craintes se sont matérialisées : les vampires ne seraient jamais rien d’autre que des bêbêtes à faire peur sans cervelles, avec un pseudo leader qui braille plus fort, et jamais ceux-là ne viendraient enlever Neville pour le juger.
Car il faut tout dévoiler : Oui Neville devient une légende, mais parce qu’il trouve l’antidote au virus et se sacrifie pour l’humanité ! Grandiose, non ? La colonie humaine (mais c’est quoi cette idée de colonie humaine ?) va ainsi pouvoir continuer à élever ses chiens et ses gentils enfants... Foutue manie américaine d’édulcorer les fins les plus dramatiques ! Ils ont osé même détourner le titre de son sens, le justifier de la manière la plus pathétique… L’idée la plus belle de Matheson, celle qui clôt son livre a été purement et simplement effacée.
Somptueuse déception, malgré le talent de Will Smith et la beauté de ce New-York à l’abandon. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clefargent.free.fr/diogene.php
Laurent Girardon
Directeur de publication
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 41
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Je suis une légende (tu parles !)   Lun 31 Déc - 15:23

Hello Vayec !

Je n'ai pas encore vu le film mais je te suis au vu des commentaires. Je me doutais bien que l'esprit du livre du génial Matheson ne serait pas retranscrit dans ce film à gros budget, ne serait-ce par la fin anti-américaine/puritaine/sauveur du monde. Mais ce n'est pas nouveau d'altérer les grandes lignes des romans adaptés au cinoche, même si Matheson est un scénariste légitime aux USA (la quatrième dimension/duel etc...). J'ai revu recemment le Survivant, première mouture de Je suis une légende, avec Charlton Heston. Ben avec le recul, le film a considérablement vieilli avec ses décors style Planète des Singes et le look pédant de Charlie. Quant aux vampires, leur maquillage est tellement kitsh que malgré le propos respecté apr rapport au livre ils en perdent toute crédibilité. Dommage que Danny Boyle ou Romero n'est pas été mandaté pour tourner le remake 2007, on aurait pu voir du gros.
Au sujet de Will Smith, ce n'est pas la première fois qu'il pollue des chefs d'oeuvre de sa présence. On a qu'à penser à Wild Wild West. Robert Conrad en est pas mort, c'est l'essentiel... Les producteurs sont tellements nazes que qui sait on aura peut-être droit à Will Smith dans une prochaine adaptation de Lovecraft. La boucle sera alors bouclée...

_________________
"Un chef ne vaut que par la qualité des hommes qu’il choisit et sait faire éclore et retenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred Madison



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Je suis une légende (tu parles !)   Ven 11 Jan - 18:56

Bonne année à tous!

Je ne peux m'empêcher de promouvoir l'œuvre du fiston Matheson, Richard Christian, nouvelliste hors pair, auteur des volumes Dystopia 1&2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis une légende (tu parles !)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis une légende (tu parles !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis Une Légende II
» je suis une légende
» Je suis une légende
» Je suis une legende
» [Cinema] Je suis une légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Black Mamba :: Les goûts et les couleurs :: Coeurs et poignards-
Sauter vers: